Vôtre fille aime donc le drame tant que ça ?

 

Schermata 2015-12-07 alle 18.22.10
Incrocio tra cappuccetto rosso e la sirenetta de Camilla Pizzichillo                                                                                                                                                      

 

Deux vieilles dames sur un banc.

-Moî, c’est mon mâri qui conduit, oui c’est toujours lui.

-moi c’est mon fils. Ma fille a peur. Elle nous parle de danger, inattention, imprévu, … trop tard, un cauchemar, des crissement, des cris, pâles, des éclats de verres, une fuite d’huile qui se traîne depuis la carrosserie gondolée sur le bitume du mois d’août, qui fume, du feu, des flammes, des pompiers, du sang, qui ne circule plus dans les veines, d’une dame en noir, des cheveux blonds souillés sur la banquette arrière arrachée, éventrée, le passager avant marqué du sceau du volant, les mains coincées.

-vôtre fille aime donc le drame tant que ça ?

-ma fille a peur.

-…

– alors, elle ne dessine plus.

et s’emmerde comme un rat mort

puisqu’elle ne dessine plus, alors les mains sont de trop

elle les lie bien serrées avec un tissu blanc, trop serré, ses poings enflent, vont éclater.

 

Elodie Effre

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s