Aux dieux des quartiers clos

Schermata 2016-03-07 alle 10.20.00                     Schermata 2016-03-07 alle 10.20.09

Hécube

Ecorchez les entrailles. Aucun

sort extérieur. Laissez rendre les

offices. Toute porte Scée est

flétrie et laisse des pleurs

s’échapper des tombeaux.

Recouverts par les vivants. Et ce

souffle qui n’appartient pas.

Ajax, dans une plaine tu m’as

connue, quant à moi, ton

ennemie ralliée à l’instant, je

n’avais pas d’armes et mes semis

désappointés enchainaient la lame de

mes chairs à la lame de mes chairs. Mâchez. Mes

enfantés, mes vers.

Eliane Estaffe

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s