Kindertotenlieder / Gisèle Vienne

gisele041.jpg

Gisèle Vienne a une certaine expertise dans les atmosphères
inquiétantes. Rien ne fait défaut en Kindertotenlieder sauf la surprise.
Pendant une heure et demie, nous sommes dans des atmosphères
nordiques froides, tristes, nocturnes, solitaires en compagnie de
quelques poupées habillées en emo, des hommes seuls, et une chanteuse
blonde. Tout est bien étudié et organisé, l’émotion ben maîtrisée. Les marionnettes de Gisèle Vienne rentrent dans la chair des ses comédiens. La « magie » est accomplie.

Mara Cara

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s