Festival du Jamais lu- Paris #2

Trois jours d’écritures fulgurantes.
Trois jours de tempêtes et de rencontres.
Le festival Le Jamais lu, dirigé par Marcelle Dubois avec Marc-Antoine
Cyr et Marie-Eve Perron, débarque à Paris pour sa deuxième édition, en collaboration avec Théâtre Ouvert.
C’est le moment de se dédier à la lecture de quatre nouvelles
écritures (de la « relève » française) et à leur mise en voix soignée
par quatre metteurs en scène québécois et une troupe d’excellents
comédiens.  Mais il ne faut pas négliger la traversée dans l’écriture
hilarante et puissante de la dramaturge québécoise Sarah Berthiaume et
« le plein de joie » « Cabaret (politique?) d’auteurs québécois et
français » qui conclut chaque année le festival.
Parmi ces textes tranchants brille « Enterrer les chiens » de Jérémie
Fabre avec la mise en voix de Martin Faucher. Un texte apocalyptique
qui raconte un futur proche ressemblant à bien des égards à notre
présent. L’histoire est dense et pleine d’intrigues en un lieu
mystérieux, une nouvelle dimension perdue dans les méandres du dark
net. Un lieu qui ressemble à une mémoire dévastée par un Alzheimer
débridé qui donne des frissons.  C’est comme fermer les yeux et voir des couleurs et des particules d’un immense circuit électrique. « Enterrer les chiens » incarne cette fuite en avant de l’humain pour échapper à ce labyrinthe du chaos, intérieur et extérieur, qui le rattrape malgré lui.

ENTERRER LES CHIENS

de Jérémie Fabre, mise en voix par Martin Faucher

jamais lu010.jpg
Une carte d’ysaromes.arpa de Camilla Pizzichillo

jamais-lu001

jamais lu002.jpg

TRAVERSEE D’UNE ECRITURE QUEBECOISE – SARAH BERTHIAUME

montage et mise en lecture de Nathalie Fillion, dramaturgie Marc-Antoine Cyr

jamais lu004.jpgjamais lu003.jpg

L’ENNEMI INTÉRIEUR

de Marilyn Mattei, mise en voix par Sophie Cadieux

jamais lu005.jpg

DÉMÊLER LA NUIT

de Grégo Pluym, mise en voix par Catherine Vidal

jamais lu006.jpg

POURVU QU’IL PLEUVE

de Sonia Ristic, mise en voix par Benoît Vermeulen

jamais lu011.jpg

J’AI RETROUVE L’AVENIR

CABARET (POLITIQUE ?) D’AUTEURS QUÉBÉCOIS ET FRANÇAIS

cabaret orchestré par Marcelle Dubois

jamais lu007.jpg

jamais lu008.jpg

jamais lu009.jpg

Un reportage écrit et dessiné par Camilla Pizzichillo

Publicités

2 réflexions sur “Festival du Jamais lu- Paris #2

  1. Bonjour ! et merci !!! j’aime vraiment beaucoup, et j’ai été très ému de voir ces dessins, et ravi de lire vos impressions / analyses au sujet du texte, très fortes et qui me parlent beaucoup ! Dommage qu’on ne se soit pas parlés sur le moment… J’aimerais pouvoir utiliser les dessins, les reposter, est-ce possible ? Merci d’avance pour votre réponse.
    JÉRÉMIE FABRE (auteur de Enterrer les chiens).

    ps: je me permets de signaler des petites coquilles : dans la partie texte en haut il est plusieurs fois écrit « enterrer LE chien » au lieu de LES CHIENS. Puis, plus bas, il est bien écrit LES mais CHIEN sans S. Voilà…

    Aimé par 1 personne

  2. Bonjour ! et merci beaucoup, j’ai été très touché et très ému par les dessins et les analyses / impressions sur mon texte ! Bravo ! Dommage qu’on ne se soit pas parlés sur place… Est-ce possible d’utiliser vos dessins ? De les reposter ? merci d’avance pour votre réponse.
    Bien à vous.
    JÉRÉMIE FABRE (auteur de Enterrer les chiens)

    ps. je me permets de signaler des petites coquilles : il y a parfois écrit enterrer LE chien (au lieu de LES) et parfois CHIEN sans S. Voilà…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s