Poissons pour tous #5

 

Poisson 5 camille ortie
Un dessin de Camille Ortie

Ton ami poisson-chat

 

Si je devais vivre ma vie

sous les formes d’un poisson-chat

dans des échafaudages de chair et de moustaches

tout au fond d’un étang

et si tu passais par là un soir

où la lune eût brillé sur ma sombre demeure liquide,

te tenant là, au bord de mon affection,

à penser « comme c’est joli ici, près de cet étang,

 je voudrais bien que quelqu’un m’aime »

alors moi je t’aimerais,

je serais ton ami poisson-chat

je tirerais hors de toi

de si solitaires pensées

et tout à coup, tu serais en paix

et tu te demanderais :

« Est-ce qu’il n’y aurait pas

des poissons-chats dans cet étang ?

Cet endroit à l’air parfait

pour eux.

 

Trad. E. Dupas du poème de Richard Brautigan (1935-1984), issu de The Pill Versus the Springhill Mine Disaster, Ed.  Houghton Mifflin, 1989 présenté ci-dessous en version originale :

                           Your Catfish Friend
If I were to live my life 
in catfish forms
in scaffolds of skin and whiskers 
at the bottom of a pond 
and you were to come by 
   one evening
when the moon was shining 
down into my dark home 
and stand there at the edge 
   of my affection
and think, “It’s beautiful 
here by this pond.  I wish 
   somebody loved me,"
I’d love you and be your catfish 
friend and drive such lonely 
thoughts from your mind 
and suddenly you would be
   at peace,
and ask yourself, “I wonder 
if there are any catfish 
in this pond?  It seems like 
a perfect place for them.”

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s